Le site des perchmans du cinéma et de la télé Accès aux pages protégées du site
Recherche simple : Approfondir les critères de recherche sur le site, rechercher dans les forums, les liens et dans l'Annuaire
Liste des perchmans du cinéma et de la télé
L'oeuil magique de Grundig qui m'a donné envie de faire du son Aaton Cantar Jean-Pierre Beauviala Deva II Cameo LRC Conception Jean-Claude Laureux Cooper CS208 Roulante Flightman Rapport son informatique Rapport son informatique Plaquette Tapages Plaquette Tapages Sennheiser MKH60 Perche Ambient Bonnettes Rycote Perche Lightwave
Aperçus au Satis 2002
Le Satis 2002 s'est tenu à Paris au Parc des Expositions de la porte de Versailles du 22 au 24 octobre 2002.

 

Aux dires des exposants, le Satis, organisé par Reed Expositions France, est devenu un salon cher, les prix ayant augmenté alors que la durée est passée, depuis quelques années, de quatre à trois journées. À titre indicatif, le plus petit des stands de 9 m² coûte, pré-équipé, 2 500 €. On comprendra alors pourquoi l'ensemble de l'espace est occupé par les grosses boîtes de la vidéo numérique (voir la liste des nominés aux SatisFecit) laissant un dernier petit carré à l'audio, et encore plus réduit à l'image argentique. L'audio numérique était cependant très présent dans le programme des conférences mais leur coût exorbitant en condamne l'accès des intermittents. Cette 20ème édition aura certainement dépassé les 24 134 visiteurs du Satis 2001, tant la circulation dans les allées en était pénible dans ce hall 3 surchauffé.
20 années d'audio
L'audio au Satis 2002

 

Les enregistreurs numériques  Haut de la page

En matière de prise de son fiction cinéma ou TV, mais aussi documentaire, l'impatience de voir fonctionner enfin les nouveaux enregistreurs numériques a fait place à la déception de n'avoir eu droit qu'à des prototypes non-fonctionnels, voire à une simple documentation photocopiée !

Jean Pierre Beauviala et son Cantar
Cantar et Jean-Pierre Beauviala
Sans conteste, la machine la plus étonnante de cette catégorie était le Cantar (anciennement AatonCorder) présenté sur le minuscule stand d'Aaton dans la section Image du salon. C'est dire que son accès en était difficile, coincé entre les opérateurs venus voir l'A-Minima, et les envahissants steadicamers du stand voisin ; le Cantar, présenté par Jean-Pierre Beauviala en personne, trônait sur une table de bistrot, un HD25 pour l'écoute, un Shure SM68 ( ! ) pour le test. Il est toujours un peu décevant de s'entendre dire que la machine présentée est déjà obsolète sur bien des aspects, mais cela, tout à l'honneur de Aaton, témoigne d'une intention fort louable d'être à l'écoute des utilisateurs potentiels. Cependant, comme il ne saurait être question de satisfaire les mille et une manières antinomiques de travailler des ingénieurs du son, il faudra bien un jour arrêter l'étape de finalisation pour passer enfin à la production. Aaton Cantar
Le Cantar de Aaton
Ceci étant dit, la machine serait annoncée pour être commercialisable vers la fin du 1er trimestre 2003 à un prix situé entre 11 000 et 12 000 €. Plus chère que ses deux concurrentes futures, le PD6 de Fostex et le Portadrive de HHB, elle aura pour avantage de présenter une ergonomie orientée sur la portabilité, un nombre d'entrées important (3 micros mono, 1 micro stéréo, 4 lignes symétriques, 6 AES), des entrées microphone de très grande dynamique avec chacune filtre et limiteur indépendant, toutes les entrées affectables par matriçage sur 6 pistes d'enregistrement, la possibilité d'effectuer simultanément ou postérieurement un mix-down bipiste (sur les pistes 7 et 8), le support d'enregistrement interne (un disque dur IDE sur port Firewire actuellement de 80 Go bientôt 120 Go), permettant quasiment l'enregistrement d'un film entier, la sauvegarde externe sur graveur de CD-Rom Firewire, utilisant donc un média peu coûteux et universel. Sa conception tournée vers la portabilité sera son grand handicap. Cela a amené à réduire le nombre de potentiomètres manipulables en façade, dérogeant à la règle pourtant simple d'une piste = un pot, à disséminer les informations sur trois afficheurs. La sortie des nouvelles mixettes 4x4 (voir ci-dessous Sonosax et Audio Devices) rend caduque les tentatives de faire d'un enregistreur une machine hybride, c'est la raison pour laquelle Zaxcom avait abandonné cet aspect sur le Deva II.
On pourra regretter l'absence d'un haut-parleur, qui existe toujours sur le PD6 et le Portadrive. Séduisant par ses innovations, le Cantar devra convaincre une clientèle anglophone qui sera certainement plus encline à voir du côté de Fostex ou HHB.

Fostex, représenté en France par Dynamic Audio, n'a pas daigné montrer son nouveau PD6 au public français, c'est dire le peu de cas qu'elle fait du marché local. Une simple documentation préliminaire photocopiée n'est pas suffisante pour s'en faire une juste idée. Cependant, un site spécialement dédié aux enregistreurs DVD-Ram de la marque, en premier lieu le DV40 qui est une machine de studio, nous apporte quelques indications. Présenté récemment en prototype fonctionnel à l'AES de Los Angeles, le PD6 semble être un ersatz de PD4, agrémenté à la sauce DVD-Ram, avec des limitations techniques qui en font une machine pas si intéressante que ça. Fostex PD6
Le PD6 de Fostex
Le support, mini DVD-Ram de 8 cm, n'est pas si courant que ça, est cher, et sa capacité de 1,46 Go est réduite (26 min en six pistes, 24 bits, 48 kHz) dès lors que l'on veut réellement travailler en hexapiste (néologisme personnel qu'il faudra bien utiliser à terme). Si la quantification passe enfin à 24 bits, l'échantillonnage est réduit à 48 kHz dès lors que l'on enregistre plus de 2 pistes. Si l'on désire un mix-down bipiste, on se retrouve avec seulement 4 pistes 24 bits, 48 kHz. Ceci dit les inconditionnels de l'ergonomie du PD4 ne seront pas surpris, c'est donc une machine qui ne nécessitera pas d'apprentissage particulier. Au contraire de tous ses concurrents (sauf le Nagra V), Fostex fait le pari de l'enregistrement direct sur le support destiné à la post-production. A l'inverse donc, une sortie Firewire permet de sauvegarder ses journées sur un disque dur externe. Qu'en est-il de la pérennité du support, de sa sensibilité aux chocs, aux positions verticale et renversée, aux conditions climatiques, de sa diffusion, etc ? Là encore, prévue pour le début de l'année 2003, son coût devrait avoisiner $10 000.

HHB Portadrive
Le Portadrive de HHB
Eurocom présentait un prototype, encore une fois non fonctionnel, du Portadrive de HHB. C'est un hexapiste avec mix-down sur 2 pistes supplémentaires sur disque dur interne extractable d'une capacité de 2 heures en 8 pistes 24 bits, 96 kHz au format BWF AES31 ou SDII Protools comme le Cantar. 6 entrées micro/ligne, 8 entrées AES, 1 SPDIF, une interface informatique très complète, USB2, Ethernet, PS2, RS422, SCSI, un écran multifonctions digne d'un PDA évolué, en font une machine très performante, mais une machine de roulante, peu adaptée pour l'épaule.
La conservation du format NP (comme le PD6, une Lithium Ion NP-L50 permet 2 heures d'enregistrement) pour l'alimentation évite d'avoir à refaire son stock de batteries. La sauvegarde externe pour les rushes de la journée peut se faire sur tout support, l'idéal restant le DVD-Ram et bientôt le DVD-RW. En effet, même si l'intention de HHB est de faire du disque dur interne de 2,5" le média des rushes, il semble plus prudent d'en faire une copie de post-production sur un support moins coûteux. A la différence de ses concurrents, les 6 boutons de façade ne sont pas des potentiomètres mais des encodeurs ce qui leur confère une grande lattitude d'opérabilité. Par contre, le commutateur rotatif multifonctions de mise en route fait vraiment toc avec son déclic à la sonorité très plastic. Capacités, simplicité d'utilisation, interface utilisateur et coût d'achat analogue à celui du PD6 font du Portadrive la future machine de nos roulantes qui devrait reléguer le Deva II aux oubliettes en attendant les très attendus Deva III, IV et V.

 

Les systèmes HF numériques ou hybrides  Haut de la page

Le numérique se faisant de plus en plus petit, il s'insinue jusque dans les minuscules boîtiers des HF, tout du moins pour les fabricants nord-américains, car jusqu'à présent les marques européennes ne se sont pas encore attelées à la tâche.

Zaxcom
Installation Jean-Claude Laureux
A coté de l'impressionnante installation de roulante 100% Zaxcom de Jean-Claude Laureux, regroupant un Deva II, une Cameo LRC , un enregistreur DVD, un enregistreur MD, tout un système de patch et de sélection d'alimentation et d'écoute fort bien fait, Areitec présentait les HF numériques de Zaxcom, en cours d'homologation en France. Leur petite taille, particulièrement la version "GoldLine" alimentée par 2 LR06, est un atout, mais l'utilisation dans la version "SlimLine" de batteries Lithium Ion, certes économique à la longue, oblige à entretenir un stock important et à une gestion rigoureuse des charges, encore du travail en plus pour l'assistant ! Les ventilateurs fort bruyants des récepteurs ont été remplacés par un volumineux radiateur. Le problème du délai numérique de 3 ms ne semble plus en être un, à la condition d'avoir une Cameo pour retarder l'ensemble des autres voies qui n'auraient pas un tel délai (perche, autres HF, etc...) Dans la théorie un délai de 1,5 ms aurait été possible, mais Zaxcom anticipe déjà la sortie d'un émetteur stéréo dont le délai sera alors de 3 ms. Emetteur Zaxcom GoldLine
Émetteur miniature Zaxcom
Par ailleurs, Zaxcom annonce la sortie courant 2003 de trois nouveaux Deva (III : 4 pistes, IV : huit pistes, V : 10 pistes) rien que ça ! Nagra aura mis 40 ans pour passer du III au V, Zaxcom le fait dans l'année.

Emetteur hybride Lectro MM400
Émetteur étanche Lectrosonics MM400
Sur le stand de Tapages, toujours aussi accueillant et champagne à gogo, on pouvait voir le minuscule système HF Lectrosonics de la série MM400 dont l'émetteur hybride, au boîtier métallique de très petite taille alimentée par une seule pile LR03, est donné comme 100% étanche. Non autorisé en France pour le moment du fait de sa puissance d'émission supérieure à 50 mW, cet émetteur, à la différence des Zaxcom 100% numérique, code le signal audio à l'émission et le décode à la réception. Sur la roulante, fabriquée par Flightman comme celles de DCAudiovisuel, une Cooper CS208, et un portable PC permettant, d'une part de faire son rapport avec RapSoDi de Bernard Ollivier, d'autre part d'avoir un retour vidéo grâce à une simple carte de réception UHF sur port PCMCIA, ou encore d'enregistrer voire éditer sur Sound Forge 6 par l'intermédiaire d'une carte son comme la nouvelle Digigram VX Pocket 440 distribuée par SCV Audio.  
Roulante Tapages

Audio Ltd CXiR
Récepteur Audio LtD CXiR
Même si VDB n'avait pas de stand, Stéphane Vandenbergh et Philippe parcouraient les allées pour présenter le dernier système HF de Audio Limited, la série Envoy, dont le récepteur diversity CXiR, compatible avec les anciens systèmes 2000 et 2020, est entièrement configurable à distance par la télécommande infrarouge SwitchiR. La taille de ce nouveau récepteur est la même que celle de l'émetteur Tx Blue, identique aux anciens Tx2020. Télécommande infrarouge
Télécommande Audio Ltd SwitchiR

 

Les dernières mixettes 4 voies  Haut de la page

Sonosax SX-42
Prototype de la Sonosax SX-42
Sur le stand d'Areitec, Sonosax présentait le prototype tout juste sorti de douane de sa nouvelle mixette SX-42, totalement étanche, 4 entrées ligne/micro, 4 sorties lignes directes post ou pré-pot, 2 sorties master ligne, filtres et limiteur sur chaque voie, la particularité de cette mixette est de n'utiliser aucun switch ou pot mécanique, mais une ribambelle de sélecteurs magnétiques Reed à glissière, ce qui lui confère étanchéïté et solidité mécanique.

Importée en France par JBK Marketing non présent au Satis, la flashante mixette de Sound Devices, la déjà célèbre 442 était visible sur le stand Tapages qui la loue depuis peu comme DCA. Son ergonomie tout à fait judicieuse, avec ses potentiomètres escamotables, alliée à une qualité sonore indéniable, la faculté d'avoir 4 sorties directes, uniquement pré-pot, la solidité et le design et un prix légèrement inférieur en font une sérieuse concurrente pour la dernière de J. Sax ! Sound Devices 442
La Sound Devices 442

 

Encore des perches et autres accessoires  Haut de la page

On aurait pu penser ce marché complètement bloqué, d'une part du fait d'une clientèle limitée, d'autre part car VdB occupe en France une grande part du marché. A ce propos, Stéphane VdB dément formellement les fausses rumeurs qui évoquaient un abandon de la fabrication de perche. Au contraire, de nouveaux serrages et joints sont actuellement à l'étude afin d'accroître la longévité d'utilisation et réduire la microphonie. Les marques se font de plus en plus nombreuses sur le segment des perches moyennes destinées principalement au reportage. Comme quoi, la prise de son de reportage n'est pas encore morte comme on voulait bien le faire croire lors de l'apparition des Betanum et autres DV !

Manfrotto-Gitzo
Les perchettes Manfrotto
Plutôt connu pour ses équipements et accessoires de fixation vidéo, lumière et photo, Manfrotto en collaboration avec Gitzo s'est lancé dans la fabrication de perchettes en fibres de carbone, au toucher assez agréable, rigides et précises, dont le serrage à course très rapide et puissant convient bien à une utilisation reportage.
La plaquette de suspension Tapages
Habituellement bricolage personnel de tout un chacun perchman, Tapages a lancé la production de petites plaquettes d'aluminium comportant d'une part un trou au diamètre pas du congrès 10 mm, d'autre part un trou au diamètre des pas de vis XLR Neutrik 17 mm, permettant de solidariser de la suspension la prise mâle d'un raccord XLR de perche.

Perches K-Tek
Les perches K-Tek
Pilote Films, en plus de distribuer les perches VdB, rappelons-le en fibres de carbone et kevlar, et les perches américaines K-Tek aux accessoires très innovants, présentait les perches moyennes et perchettes Lightwave, en aluminium très fin (un peu semblable aux anciennes LTM mais nettement plus solide et mieux finies) plutôt destinées à l'ENG et intéressantes par leur poids, une flexibilité assez ferme pour le matériau, même si le serrage semble un peu léger pour supporter une lourde et longue bonnette, par exemple une Rycote vendue aussi par Pilote Films. Perches Lightwave
Rycote et perche moyenne Lightwave

Surround Schoeps KFM360
Le Surround Schoeps KFM360 et CCM8L
La prise de son stéréophonique multicanale devenant de plus en plus courante en cinéma, l'équipe d'Areitec a présenté une solution simple mais imaginative pour le support et la mise en bonnette de l'étonnante boule Schoeps Surround KFM 360 associée à deux bidirectionnels CCM8L utilisée récemment en long-métrage par Guillaume Sciama. Deux bons gros élastics, une cage de boule chinoise et trois tubes de métal ont suffit à faire une suspension permettant à la boule et ses deux acolytes d'être enveloppés d'une énorme peluche fabriquée sur mesure. Un système qui permet au final de faire ses ambiances sur pied ou à la main en 5.1 grâce au processeur DSP-4KFM360.
Une bonnette hors du commun

 

Et l'année prochaine ...  Haut de la page

Le Satis est un peu comme le Mondial de l'Auto. On regarde beaucoup, on touche pas mal, on s'assoit pour boire un verre, c'est sympa, mais on n'a guère l'occasion d'essayer grand-chose, d'écouter, de faire tourner, d'enregistrer. Béates devant une débauche de technologies souvent mal comprises, nos oreilles restent sur leur faim. Certes, les relations de confiance entretenues avec la majorité des distributeurs permettent généralement au professionel du son d'essayer in-situ le matériel avant de l'acheter, mais n'y-aurait-il pas meilleure preuve de solidité et de fiabilité que celle d'un matériel qui aurait été manipulé sans cesse durant trois jours et qui marcherait encore ?

 

Jean Casanova © 2002

 

 

Accueil du site Inscription Membres Annuaire détaillé Consultation Annonces Albums Photos Tous les Articles Liste des Forums Gérer son courrier Les liens de perchman.com À propos de perchman.com Connexion Membres Déconnexion Membres Flux RSS Association Française du Son à l'Image




Jean Casanova
© 2001-2014

Accueil | Membres | Annuaire | Dossiers | Forums
Article | Support | Liens | Pétition
A propos | Contact | Mentions légales

Site optimisé pour une résolution de 1024 x 768