Le site des perchmans du cinéma et de la télé Accès aux pages protégées du site
Recherche simple : Approfondir les critères de recherche sur le site, rechercher dans les forums, les liens et dans l'Annuaire
Liste des perchmans du cinéma et de la télé
Un article de Mark Ulano tiré de sa rubrique dans Pro Audio Review
Présentation Membres
Présentation Annuaire
Présentation Annonces
Liste des Dossiers
Les forums de perchman.com
À propos du site
S'abonner à la liste de discussion
  << [1] [2] [3] in english >>


L'Assistant Technicien Son¹

 

écrit par Mark Ulano
pour sa rubrique dans Pro Audio Review

Quand je travaillais à l'écriture de la seconde partie de la Perche-Zen (8/99 et 9/99), je me suis rendu compte que, sur le même thème de la l'invisibilité de l'équipe son, il y avait aussi le poste quasiment inconnu d'Assistant Technicien Son (ATS)[Utility Sound Technician (UTS)¹].

Quelles sont les fonctions de l'ATS et pourquoi son travail est-il si méconnu ?

Vous le verrez souvent dans les génériques sous le titre de "cableman" [cable person²], et quoique courante, c'est une appellation faussement significative car son travail est bien plus intégré à celui de l'équipe son que lié à la tâche du "câblage". En fait, il n'y a pas de désignation syndicale conventionnelle pour le cableman. Assistant Technicien Son est l'appellation correcte.

Le mystère reposerait-il sur cette fausse désignation ?

L'ATS est l'essentielle troisième roue du carrosse de l'Équipe Son de Tournage avec le Chef Opérateur du Son et le Perchman.

Cette personne a pour fonction de traiter tous les infimes petits détails qui arrivent à flot continu, et à grande vitesse, dans le département son. L'ATS doit avoir un parfaite connaissance pratique de tous les matériels utilisés en son et de toutes les possibilités de remplacement que la mise en place de cet équipement permet. Pendant le rush quotidien du tournage, l'ATS est l'intendant du département son, une sorte de Second de Marine. C'est le technicien en second qui supervise de nombreuses opérations. Parmi celles-ci : Installation et mise en route de l'équipement, contrôle du périmètre de tournage et des bruits, maintenance du matériel, play-back des musiques comprenant aide pour les tops musique et mise en place des boucles d'induction, maintenance des stocks de fournitures, liaison avec le bureau de production, avec les transports et les autres départements, distribution et entretien des walkie talkie, fréquentes opérations de seconde perche, suivi des dialogues pour l'ingénieur du son, installateur des micros sans fils et des micros fixes.

Les relations de l'ATS avec l'ingénieur du son tournage se rapprochent beaucoup de celles de l'Assistant sous les ordres du Mixeur dans le domaine de la musique. Il arrive en premier, règle, dégrossit toutes les activités rituelles de début de journée. Pendant la journée, l'ATS va s'occuper de mettre en place toute la logistique immédiate qui peut découler du réglage de chaque plan. Si les figurants (les artistes en arrière plan) qui traversent le cadre sont trop bruyants, l'ATS peut avoir à poser des moquettes sur le sol ou des patins sous les chaussures "des coupables", et de plus il les encouragera en douceur à se déplacer plus silencieusement. Si les acteurs se déplacent à travers plusieurs pièces ou s'il y a un grand espace entre les dialogues d'avant plan et d'arrière plan, l'ATS pourra être employé comme seconde perche. Qui sait, il peut arriver qu'à la 6ème prise d'un master de 5 pages, le réalisateur déplace le dialogue à une endroit totalement nouveau, inaccessible par le Perchman. Sans hésitation, l'ATS saute en place comme un commando du son qu'il est, souvent sans même la faveur d'une répétition.

Dans les dernières années, des producteurs à l'expérience limitée ont méconnu le travail multi-facettes de cette personne et ont mal interprété l'emploi de l'ATS comme étant celui d'un stagiaire ou pire comme inutile !

Des ingénieurs du son, craintifs pour leur emploi, se mordent les lèvres en tentant de travailler avec une équipe son binôme, mettant sérieusement en cause la capacité de l'équipe son à parfaitement répondre à la demande du travail du son direct et, plus important, à servir les besoins du réalisateur.

On se doit d'initier un dialogue pour mieux communiquer sur le service capital que cet équipier travailleur apporte au son et, d'un point de vue plus large, au tournage.

Point de vue de Ross Levy, Assistant Technicien Son pour la série Time of Your Life de la Fox, avec Jennifer Love Hewett

L'assistant technicien doit être le "couteau suisse" du département, avec des dons dans beaucoup de domaines du son direct, et être capable à tout moment de faire le travail de n'importe quel autre membre du département. Il est capital que le son ait l'avantage d'une équipe à trois têtes. L'assistant technicien doit avoir connaissance de la prise de son, de la perche, des micros émetteurs, des comportements de plateau, et comprendre les besoins de l'ingénieur du son et du perchman. J'aime à considérer ma position comme celle de l'homme à tout faire du département son. Au début de chaque journée, j'apprécie d'exécuter un rituel matinal de préparation du département pour le travail de la journée. Ça comprend souvent de s'assurer que tous les équipements sont mis en place et fonctionnent correctement, nettoyer les enregistreurs DAT et Nagra, fournir les bandes magnétiques, les rapports son, les batteries, tester les Comtek (note : système de monitoring sans fils pour le réalisateur et la scripte), et régler la chaîne du timecode pour la mise à l'heure des claps électroniques. Une fois que j'ai fait cela, je suis prêt à commencer la journée pour affronter les challenges du son direct au fur et à mesure qu'ils surviennent.

J'apprécie de regarder toutes les mises en place avec le perchman pour voir si une seconde perche est nécessaire pour la scène en question. Si on a besoin de micros émetteurs, je partage volontiers les tâches avec le perchman pour accélérer l'équipement des HF. Une fois que le perchman et moi-même avons décidé des micros pour le plan, j'essaye de résoudre tout problème qui peut arriver pendant la scène. Quand on tourne sur des décors réels comme un restaurant, j'interviens immédiatement à la base avec le département des décors pour être sûr que tous les bruits gênants sont coupés, comme l'air conditionné, les réfrigérateurs, etc... Je discute aussi avec les électros sur l'entrée de leurs câbles dans le décor. Je leur demande toujours d'éviter de faire passer leurs câbles par des portes qui donnent directement sur une rue bruyante et de placer les dimmers et les ballasts HMI (les deux utilisent des ventilateurs de refroidissement bruyants) aussi loin que possible du plateau. Je m'assure aussi que les figurants sont silencieux et qu'ils ne dérangent pas les dialogues.

L'assistant technicien est toujours au courant du plan de travail de la journée pour anticiper tout pré-équipement qui serait nécessaire. S'il y a un plan de voiture travelling, je quitte volontiers le plateau pour pré-équiper en son la remorque ou la voiture caméra. Il n'y a rien de plus efficace que d'avoir la voiture équipée en son avant que la caméra ne soit installée. Les microphones sont juste grossièrement placés et peuvent être facilement ajustés une fois que le cadre est défini.

Si la production tourne sur beaucoup de décors dans la journée, je m'occupe de déplacer le matériel et de le mettre en place pendant que le perchman et l'ingénieur du son regardent la répétition. Il n'est pas rare que sitôt terminée la mise en place du matériel, je doive percher une scène compliquée à deux perches. L'assistant technicien doit être souple aux changements soudains et fort en multitâches.

Dernière mise à jour : 25 avril 2000

Traduction française : Jean Casanova - 2001

________________________________

¹ le poste de Utility Sound Technician (UTS) [Technicien du Service Son] n'existant pas en France, ce peut être un Second Assistant Son. Je l'ai traduit en ce sens dans le texte mais il faut garder à l'esprit sa signification littérale car elle est tout à fait indicative de la fonction de ce poste, quelqu'un qui rend service.
² le terme de cable person, personne préposée aux câbles, peut se traduire aussi par le faux anglicisme cableman.
³ les incertitudes de traduction ont été mises entre crochets [].

 

<< [1] [2] [3]

Accueil du site Inscription Membres Annuaire détaillé Consultation Annonces Albums Photos Tous les Articles Liste des Forums Gérer son courrier Les liens de perchman.com À propos de perchman.com Connexion Membres Déconnexion Membres Flux RSS Association Française du Son à l'Image




Jean Casanova
© 2001-2014

Accueil | Membres | Annuaire | Dossiers | Forums
Article | Support | Liens | Pétition
A propos | Contact | Mentions légales

Site optimisé pour une résolution de 1024 x 768